ALLAVENA Jérôme

 

 

 


 

Oeuvres

EFFECTIVEMENT - 2016 (Exposition personnelle)

 

ELLIPSE  -  2015

 

ON A SCALE OF 1 TO 24  -  2012

On a scale of 1 to 24 
Bois, Bâche, et acrylique 

Hiroshima Art Document 2012On a scale of 1 to 24 
Bois, Bâche, et acrylique 

Hiroshima Art Document 2012On a scale of 1 to 24 
Bois, Bâche, et acrylique 

Hiroshima Art Document 2012On a scale of 1 to 24 
Bois, Bâche, et acrylique 

Hiroshima Art Document 2012

On a scale of 1 to 24 soulève des questions sur expérience d’une pièce en utilisant les anciens coffres forts de la banque. Deux structures similaires, mais d’échelle différente, composées chacune d’un parallélépipède noir et d’une bâche sur laquelle une grille est dessinée à main levée, sont placés séparément dans deux chambres. En visitant ces deux coffres, qui sont presque identiques en taille et en architecture, le «déjà vu» qui s’opère alors teste notre appréhension d’un module où la frontière entre la maquette et le modèle réduit (qui ont deux temporalités bien distincte) se complique.

 

CRACK WHAM BAOUM  -  2011

Crack Wham Baoum
Série de 9 dessins numeriques
21 x 29,7 cmCrack Wham Baoum
Série de 9 dessins numeriques
21 x 29,7 cmCrack Wham Baoum
Série de 9 dessins numeriques
21 x 29,7 cmCrack Wham Baoum
Série de 9 dessins numeriques
21 x 29,7 cmCrack Wham Baoum
Série de 9 dessins numeriques
21 x 29,7 cmCrack Wham Baoum
Série de 9 dessins numeriques
21 x 29,7 cm
 

 

J'ADORE QUAND UN PLAN SE DÉROULE SANS ACCROC  -  2011

J’adore quand un plan se déroule sans accrocs 
dessin numérique sur plexiglas et bois
108,8 x 108,8 x 108,8 cmJ’adore quand un plan se déroule sans accrocs 
dessin numérique sur plexiglas et bois
108,8 x 108,8 x 108,8 cmJ’adore quand un plan se déroule sans accrocs 
dessin numérique sur plexiglas et bois
108,8 x 108,8 x 108,8 cmJ’adore quand un plan se déroule sans accrocs 
dessin numérique sur plexiglas et bois
108,8 x 108,8 x 108,8 cmJ’adore quand un plan se déroule sans accrocs 
dessin numérique sur plexiglas et bois
108,8 x 108,8 x 108,8 cm

 

STAND BY ME  -  2011

Stand By Me
Pyrogravure sur tables en bois
180 x 105 x 105 cmStand By Me
Pyrogravure sur tables en bois
180 x 105 x 105 cmStand By Me
Pyrogravure sur tables en bois
180 x 105 x 105 cmStand By Me
Pyrogravure sur tables en bois
180 x 105 x 105 cm

 

 

Introduction

Né en 1979, vit et travaille à Paris

"Si la pratique de Jérôme Allavena passe la plupart du temps par celle du dessin, ce dernier est envisagé non pas comme l’exercice d’un savoir-faire académique, mais comme l’approche expérimentale des notions de construction/déconstruction.
Ce qui l’intéresse n’est pas tant la retranscription d’une réalité dont il restituerait le reflet fidèle, mais à l’inverse, l’utilisation d’une image issue du réel et identifiable comme point de départ d’une réflexion sur ce qui constitue l’essence même du dessin.
Ce principe, simple dans sa définition, permet on l’aura compris, de déplacer progressivement chaque ligne, avec pour conséquence immédiate une perte de lisibilité de l’image initiale.
La dislocation du sujet renvoie à l’origine du dessin : le trait, et à la relation de ce dernier au vide, à la page ou à la surface vierge, au geste qui peut être celui de l’écriture ou de la gravure (proche de celui minutieux du dessin), voire de celui un peu plus large de la peinture.
Elle questionne également la construction mentale qui précède toute image et les effets d’identification qu’elle engendre.
Si le Cubisme consistait notamment à montrer simultanément le même objet sur différents plans (ex : de face, vu de dessus, de dessous, ...) ce qui procédait à la fois d’une réflexion sur la perspective et d’une projection mentale qui tendait à s’éloigner de la nécessité pour l’artiste de s’en tenir à l’unique description de ce qu’il avait sous les yeux ; ici la dilution des lignes trahit la volonté de Jérôme Allavena d’obtenir autant de nouvelles configurations que possible.
L’idée de travailler en se conformant à un protocole rappelle sa fascination pour l’art minimal et conceptuel, mais le protocole choisi ou ses effets penchent du côté de la vidéo et du film d’animation, pratiques qui à l’image de celle de la sculpture, lui sont familières."

 

Françoise-Claire Prodhon. 2015

 

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2012 - Warp Zone, Galerie de l’école d’art de Châteauroux

2011 - Irregular potatoes are impractical, an online exhibition at http://upsilon.li 2010 - Temps variable, Störk galerie, Rouen

         - Tendre vers Ø, La Résidence, Dompierre sur Besbre, Auvergne

        - Hotline, En Haut, Nantes

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2015 – I propose that we take a walk together, Galerie Houg, Paris

         - Summer show, Galerie Houg, Paris

         - When shall we three meet again. In thunder, ligthning or in rain ? (exposition avec Aurélie Pétrel et Vincent Roumagnac) Espace arts plastiques Madeleine-Lambert, Venissieux

2014 - Disparitions reciproques, FRAC Poitou-Charentes, Angoulême

         - Trait pour Trait, Collège Albert Micheneau, Villefagnan

2013 - Chalet Society, Atelier des testeurs, Paris

         - Trait pour Trait, Collège François Rabelais, Niort - Burning Ink, Genève, Suisse

2012 - Biennale de Belleville / galerie de Roussan, Paris

         - Hiroshima art document 2012, Japon

         - x, y, z & t , Galerie Anne Barrault, Paris

         - Ça & là / This & There, Fondation d’entreprise Ricard, Paris

2011 - Black Session Boulevard Richard Lenoir, Le Commissariat, Paris

         - Le Rayon vert, Palais de Tokyo, Paris

         - Across the universe, La Générale en Manufacture, Paris

         - The lost Art of the Travelers, Dallas contemporary, Texas

         - La citation à l’oeuvre, Centre d’art de Chatellerault

         - Terminal Convention, Cork Airport, Ireland

2010 - Index of /, Palais de Tokyo, Paris

         - Ils chantent et ils jouent, les gens entrent, La Maison des arts, Grand Quevilly

         - Relatives, Villa Caméline, Nice

         - L’Exposition exposée, Astérides (La Friche Belle de Mai), Marseille

         - Double Bind (arrêtez d’essayer de me comprendre), La Villa Arson, Nice

         - Caractères, Exposition collective au FRAC Poitou-Charentes, Angoulême

2009 - Jeune Création 2009, 104 Centquatre, Paris

         - Bandits-mages, vidéos « Niveaux » et « Émergence », sélection officielle, Bourges

         - Fictions Liberticides, Chez Miss Darlington, Bruxelles

2008 - Anonymous Drawing n°9, Berlin

         - Le Mois de l’Image 2008, Hô chi Minh, Vietnam

         - Pièces rapportées, Angoulême

 

BOURSES, RÉSIDENCES, PRIX

- Attribution d’une Aide individuelle au matériel, DRAC Ile-de-France (2011)

- Le Pavillon, Unité pédagogique du Palais de Tokyo, Paris (2010/ 2011)

- Résidence à Dompierre sur Besbre, Auvergne (Sept/Oct 2010)

- Résidence à la Cité internationale des Arts, Paris (Montmartre) (2009/ 2010)

- Résidence à la Villa du Lavoir, « L’Entreprise Culturelle », Paris (Sept 2009)

 - Attribution d’une Aide individuelle au matériel, DRAC Poitou-Charentes (2009)

- Attribution d’une Aide à la création Plastique, Région Poitou-Charentes (2009)

- DNSEP à l’École Européenne Supérieure de l’Image (EESI), Angoulême (2008)