MARY-COUEGNIAS Laure

 

 

 


 

Oeuvres

 Le Diable est dans les détails - 2016(exposition personnelle)

Vue d'exposition Vue d'exposition Vue d'exposition Vue d'exposition Vue d'exposition Vue d'exposition

 

 

Introduction

Née en 1989 en France
Vit et travaille à Lyon

Elle craint que son ironie ne soit pas très perceptible. Laure Mary-Couégnias traite en effet de façon naïve des figures apparemment bénignes : animaux et plantes. On pense aux motifs des tissus africains, à des tapisseries. Sauf que ses animaux sont parfois des Chimères squelettiques, qu’ils ont une curieuse tendance à muter (la tortue burger ou le papillon dézippé) et que ses plantes sont régulièrement des légumes phalliques, telles ces aubergines en série intitulées Couvrez ces aubergines que je ne saurais voir (2015). Mais ces solanacées ne trouvent pas leur modèle dans le potager : elles ont été inspirées à l’artiste par l’emoji aubergine que les instagrammeurs utilisent pour partager des photos de pénis.

Première remarque : contrairement à ce qu’on pourrait croire, son art n’est pas déconnecté de son temps. Au contraire, puisque ses motifs sont souvent pris d’images trouvées sur Internet et que les toiles ont le format d’un écran : elle peint aussi la bordure du cadre, comme s’il s’agissait d’une tablette. Plaisir des épaisseurs et niveaux de lecture. 

Deuxième remarque : ce n’est pas seulement pour des raisons de degrés possibles d’interprétation que les toiles de Laure Mary-Couégnias sont faussement naïves, voire perverses (c’est-à- dire, au sens littéral : totalement retournées). Sa technique, qui consiste à vernir certaines parties pour leur donner du relief sur un fond plat, vise à séduire le regardeur. Après la classe de troisième, fatiguée des matières classiques, elle s’est inscrite dans une école de couture, avant d’être costumière de cinéma : d’où son sens de l’assortiment et de l’aura. Dans son atelier à la périphérie de Lyon, les toiles s’accumulent. “Parfois je produis plus vite que je ne pense” s’amuse-t- elle. “Mon travail est une obsession constante quand je peins et quand je ne peins pas, mon obsession est d’aller faire un tableau.” On s’arrête devant un oignon épiphanique, brillant, totalement irréaliste cependant, comme le reste de sa production (le traitement omnidirectionnel de la lumière, en particulier, n’aide pas à rendre ses visions terrestres). Elle dit : “Ah oui, celui-ci, il est fait pour être particulièrement attirant”. L’ironie est aussi une politique, s’exerçant à la fois contre une certaine idée de la peinture “féminine” et contre un “féminisme” en peinture.

Troisième remarque : l’obsession est le moteur de Laure Mary-Couégnias. Le format de ses toiles varie mais dépend du lieu où elle se trouve. Si elle dispose de trois mètres de haut, elle peint sur trois mètres de haut. Ses sujets viennent souvent d’ ”obsessions” (pour un film, par exemple) dont elle doit se libérer. Dernièrement, elle a commencé à produire des maquettes de chacune de ses expositions, pour que chaque tableau se nourrisse des autres et qu’on puisse comprendre l’ironie à travers l’accrochage. Les œuvres tissent des correspondances entre elles, de forme, de thèmes ou même simplement “de gestes” : de fait, écrit-elle, c’est une “peinture qui souhaite une cohérence avec le monde.”

Texte de Eric Loret

Critique littéraire, cinéma, arts plastiques et musique au quotidien Libération et à France Culture

 

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2016 - Le diable est dans les détails - Galerie Houg - Paris, France

       - Inauguration - Mairie de Vougy, France

       - L’Amour s’achète - Galerie l’Oeil Vintage - Lyon, France

2013 - Le Mur - Ensba - Lyon, France

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2016 - 20e Prix Antoine Marin (Parrainage Marc Desgrandchamps) - Espace Julio Gonzalez - Arcueil, France

       - Les Enfants du Sabbat - Le Creux de l’Enfer - Thiers, France

2015 - Prix de Paris - Ensba en résonance avec la Biennale de Lyon 2015 - Lyon, France

 

PRIX & AIDES

Résidence Ateliers du Grand Large Adera Décines-Charpieu (69) depuis Juillet 2015

Mention encouragements du jury Prix Linossier Ensba Lyon 2015

 

PUBLICATIONS

Le Monde n°22235 - Philippe Dagen - Juillet 2016

Beaux-Arts Magazine - Écoles d’art - Françoise-Aline Blain - Mars 2016

Initiales N°6 - Ensba Lyon - Septembre 2015

Le progrès 09/01/2015 - Métiers de la création : des profils capables d’innover et de bousculer - Blandine Baudier